Copy Cat - Jumeaux mais pas trop...
Copy Cat – Jumeaux mais pas trop…

On copie tes bijoux ?

Je comprends ta déception ou ta colère. Tu as passé des heures de recherche et puis « Eureka ! » Tu es satisfaite et fière de tes trouvailles (design, montage particulier, association de matériaux, harmonie colorée…etc), tu as produit quelque chose de différent que tu n’avais jamais fait, que tu n’avais jamais vu.

Le plagiat des créations est certes un réel problème, un sujet récurrent de forum des plateformes de vente, mais il y a plusieurs cas de figures, plus ou moins graves juridiquement. Sur ces aspects, je te renvoie ici et ici ou tu puiseras de judicieux conseils.

On copie tes bijoux ? Je vais te bousculer un peu, mais en es-tu sûre ? Est-ce si grave ? Ton inspiration ne se serait-elle pas nourrie plus ou moins consciemment de « l’air du temps » ? C’est une réalité, nous sommes perméables à ces signes, inconscients, de la mode en cours ou à venir. Et puis pense à la quantité d’informations qui transite  sans que tu le saches : un bijou perçu dans la rue ou sur une page de magazine en une fraction de seconde, et hop ! Ni vu ni connu mais enregistré dans ton cerveau !

 

  • Tu innoves ?
    copitage, plagiat en bijouterie fantaisie
    Je copie, tu copites, nous copitons….

Pas vraiment ! : Innover en bijouterie aujourd’hui passe surtout par des procédés technologiques nouveaux, le traitement de nouveaux matériaux de synthèse, innover relève surtout du domaine technique et technologique de production d’un bijou. Et non d’une réelle nouveauté de forme ou de « style », bien-que de nouvelles techniques permettent des constructions et effets nouveaux. (C’est par commodité de langage que nous allons utiliser dans ce blog le terme « innover », tout comme « créatif », « créateur », termes aux applications diverses)

  • Tu es sûre que ça n’a jamais été fait ?

Non ! : Cela n’a jamais été fait à ta connaissance. Va faire un tour sur le net, sur Pinterest, affine ta recherche sur la catégorie « Bijoux »(histoire, courants…etc), et tu risques de déchanter. Je suis toujours sincèrement étonnée lorsqu’une créatrice de bijoux revendique  l’originalité de créations qui ont déjà été vues. Avoir une culture visuelle fait partie intégrante du travail d’un créateur. Mais ce n’est pas une raison pour abandonner ton idée ! (lis la suite !)

  • Tu as ton propre « style », identifiable, reconnaissable ?

Peut-être, mais

* Tu ne peux pas empêcher avoir inspiré une autre créatrice sur une pièce ou deux (je ne parle pas bien sûr d’une copie systématique de tout ce que tu crées, c’est un autre problème)

* Tu as une parenté de « style » avec une ou plusieurs autres créatrices, des goûts et envies similaires, tout en étant sincères de part et d’autre. Hé bien tant mieux ! Cela va te permettre d’approfondir tes propres qualités et de te différencier davantage !

* Tu cultives ton « style », justement ! Alors oui, tu es identifiable, mais… attention aux tics !  Tu n’évolues pas réellement, et les changements que tu opères sur tes créations de bijoux (variations de couleurs ou d’éléments…) restent minimes. Tu peux t’en satisfaire et t’y plaire pendant toute une phase d’une durée indéterminée de ta créativité , mais pendant cette phase de nouvelles idées travaillent qui ne demandent qu’à éclore. De plus, si tu te sens en danger de concurrence avec d’autres créatrices, le seul moyen que tu as est de te connaître vraiment dans ta créativité :

Se connaître dans sa créativité ?

 

Savoir repérer ta recherche inconsciente sur le plan formel, savoir lire dans le creuset inconscient de ton esprit créateur. Par exemple : Tu aimes les bijoux simples, fins, dépouillés ? Demande-toi pourquoi ? (il n’y a pas de mauvaises réponses et aucun jugement de valeur, mais essaies d’ aller plus loin que le « ça me plait comme ça » et « je trouve ça beau ») : Est-ce en rapport avec la mode, et pourquoi ? Avec l’éclat discret ou le dessin de lignes fines sur la peau ? Ton bijou cherche-t-il à se « fondre » dans le corps ou dans le vêtement ? A mettre en valeur certaines parties du corps ?… Te voilà avec quelques pistes avec ces quelques « mots-clés » : finesse, dessin, ligne, peau, corps, lumière. Voilà peut-être tes orientations et tes domaines à explorer ?

Analyser son travail créatif : analyser les caractéristiques qui se retrouvent dans la plupart de tes bijoux comme l’exemple ci-dessus. Nous allons en reparler dans les articles suivants, en appliquant les principes des Arts Plastiques au bijou.

Faire émerger cette recherche inconsciente, qui peut partir dans plusieurs directions, et ce n’est pas un problème, ça témoigne de ta vitalité exploratrice. Ta recherche va bien sûr évoluer dans le temps.Tu n’es jamais sur une ligne droite en créativité !

S’aventurer dans cette recherche, c’est aller à la rencontre d’une créativité qui n’appartient qu’à toiet c’est ce parcours unique qui va te permettre de te différencier et davoir une identité artistique forte qui a du sens. Et ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que ça se perçoit de l’extérieur, et pas seulement par un œil averti ! Dans la diversité de ta clientèle, une partie se fidélisera davantage et te suivra dans ton aventure car tu vas communiquer cette magie créative à ton public. Porter ton bijou sera pour elles participer à ta créativité, se l’approprier, se sentir elle-mêmes créatives. (n’oublie pas que la personne unique, « porteur » de ton bijou, le modifie par le fait de le porter, le « re-crée » d’une certaine façon).

Cette recherche, parfois ludique, parfois prise de tête va te propulser très loin : dans ton activité de création de bijoux (ou toute autre création), où tu vas te surprendre, mais aussi dans ta vie quotidienne où ta perception de ton environnement va s’enrichir. Quel plaisir ! Te propulser loin dans le temps aussi, car ce que tu acquiers ne se perd pas et se transformera : je vais te raconter le dernier jour du peintre Matisse (non non, ce n’est pas triste !) : Alité, il demanda sa boîte à couleurs et ses pinceaux et se mit à peindre des anémones.Quand il eut demandé à ce qu’on lui retire son matériel, il dit alors « je crois que je commence à y comprendre quelque chose ».

On résume :
Se démarquer en bijouterie créative
Se démarquer en bijouterie créative
Concrètement, comment s’y prendre ?

* On prend du recul ! Allez, hop ! Zoom arrière ! Tu as ci-dessus le petit exemple que j’ai pris pour te donner quelques pistes de 1ère analyse de ta production globale. Tu vas trouver un moment pour te « mettre en pause », rassembler devant toi l’essentiel de ta production de bijoux par ordre chronologique, soit par affichage sur ton PC, soit sur ta table de travail.

* En t’inscrivant ici sur ce site (profite, c’est gratuit !), tu reçois les les articles régulièrement et le document  mis à ta disposition :«  1er Livret de recherches – je prends du recul et j’analyse mon travail »   (si tu ne l’as pas reçu, contacte-moi). Ce livret est conçu pour tous niveaux, débutants ou expérimentés, et s’applique à tout objet créatif et pas seulement aux bijoux. Il va te permettre d’y voir plus clair et commencer à dégager un ou plusieurs fils conducteurs que tu n’avais pas repérés. Tu vas y passer au minimum 1 heure, mais tu peux le faire en plusieurs fois, et y revenir périodiquement pour faire le point sur ton évolution.

Déveloper-son-identité-créatirice-bijouterie-fantaisie

* Je t’avais promis un bonus en t’inscrivant sur ce blog, le voici ! : Je t’offre mes conseils personnalisés en t’aidant à faire la synthèse de tes résultats (= tes orientations à toi) dans ce 1er livret de recherches. Il te suffit de me le renvoyer complété par mail  avec quelques photos de tes travaux ou du site où je peux les voir.

Tu débarques sur ce blog et tu ne comprends pas où je veux en venir ? Lis la page « A propos », butine les autres articles !

Raconte-nous en commentaires ton expérience en matière de plagiat de créations

Intéressant ? Diffuse autour de toi !