Innover en bijouterie fantaise ? C’est possible ?

Mais oui !

 

On entre dans le vif du sujet par cette introduction : la créativité dans le domaine de la bijouterie fantaisie. Oui, il est possible de faire preuve de créativité, mais à certaines conditions !

* De quoi partons-nous ?

De l’objet « bijou »
Un volume, non statique, et porté sur le corps.

* Vers quoi allons-nous ?

Vers une composition, une combinaison de formes et lignes directrices dans l’espace tridimensionnel, une combinaison de proportions, une combinaison de couleurs, une combinaison de matières, de surfaces, de reliefs, de densité, une combinaison d’ombres et de lumières.

* Comment ?

A travers 2 pratiques indissociables :

  1. Par une pratique du regard et de l’analyse visuelle.
    • Et ça, c’est facile ! Juste un petit entrainement, de chaque jour voire de chaque instant, pour toi qui,  inscrite sur ce blog, est forcément attirée par les « jolies choses », le « beau », l' »artistique », le visuel ou le sensoriel. Je ne vais pas t’induire en erreur : Regarder s’apprend, il y a des clés pour cela. Et des mots pour ouvrir ces clés. Tu le pressens certainement, et sans le maîtriser encore tu peux y jouer dès à présent :
      • Pas besoin pour cela de regarder les bijoux des autres, ni de dessiner, c’est tout autour de toi que tu vas trouver matière à t’exercer bien plus efficacement, en « dessinant mentalement » (pléonasme, dirait léonard de Vinci !) :  l’arbre devant ta fenêtre, quelle est sa forme générale, quelles sont les éléments forts et comment sont-ils (le tronc, les branches, quelles directions ? les masses principales ?), regarde d’abord sa structure générale d’ensemble, puis les détails (papillonnement de la lumière, infinie nuance des verts….). Tu peux t’exercer aussi avec n’importe quel objet qui te tombe sous les yeux., le verre sur ta table, le caillou qui vient de heurter ton pied…
      • Formes et Volumes
        Formes et Volumes
  2. Par une pratique de ta créativité :
    • Faire, fabriquer, produire ! Tu as bien compris que la créativité ne s’exerce pas à partir de rien, mais qu’elle se nourrit et se développe à partir de ce que tu fais. Plus tu produis, et plus de nouvelles idées te viennent à l’esprit, non ? Le voilà ton fil conducteur, l’itinéraire créatif dont je te parlais dans le dernier article : la recherche inconsciente qui sous-tend ta production et qui n’appartient qu’ à toi comme individu unique. Ce qui ne veut pas dire que tu ne tomberas jamais sur des créations similaires aux tiennes par parenté de sensibilité (en général tu te lies d’amitié avec ces créatrices, n’est-ce pas ?). Mais le temps va peu à peu féconder ton travail, faire ressortir tes axes de recherche. Tu ne les perçois pas encore très bien, ou tu peux te leurrer : lorsque je menais un atelier de peinture à l’huile pour adultes amateurs, tout l’enjeu était de faire comprendre à Jacques que non ! il ne peindra jamais comme Monet ainsi qu’ il le souhaite, mais qu’il possède le sens de la ligne dansante et expressive digne d’un Matisse ! De quoi regarder  son travail avec un regard neuf, cesser de se diminuer, s’accepter et saisir le fil !
    • Jouer ! Parce-que fatalement, un jour ça coince ! on n’a plus l’inspiration, on doute, on s’empêtre, on n’arrive plus à produire, on tourne en rond, on n’y prend plus de plaisir ou on s’éparpille sur des chemins de traverse. Tu connais ça ? Julia Caméron aussi ! Romancière, poète, scénariste et dramaturge, elle enseigne, à travers ses stages et ses livres, comment libérer sa créativité. Elle s’adresse à tous domaines de création, et aux professionnels autant qu’aux amateurs et aux « non créateurs ». A travers des exercices, peu contraignants, elle booste notre confiance en soi, aère l’esprit, donne ses recettes pour un épanouissement créatif. Un outil bien utile, dont je recommande la lecture !

* Ce qu’il te reste à faire dans un 1er temps ? :

♦ Julia Cameron parle d’« alimenter sa source intérieure »  : Ne pas t’enfermer ! Ne pas rester le nez collé sur tes bijoux, sur ceux des autres, (ou sur le forum des plateformes de vente ! 😉 Tu vas ouvrir tes fenêtres sensorielles, aiguiser ta réceptivité, redécouvrir ton environnement. Jouer à comparer les volumes, les matières…Et te lancer dans l’aventure !

♦ Faire un break en regardant l’évolution de ta production comme si tes bijoux étaient des objets en volume : qu’est-ce qui émerge ? ou coince ? Tu n’arrives pas à le déterminer ? Je te conseille de t’inscrire pour la suite des astuces, qui sont nombreuses, diverses, et illustrées :

Et toi ? Parle-nous de ton évolution créative ! Raconte-nous ton itinéraire créatif :
Intéressant ? Diffuse autour de toi !